Deux grands brise-roches Indeco en mission sous-marine

1 juillet 2016
By Indeco Staff

Sur ce chantier plutôt difficile les brise-roches devront faire assaut de précision et de délicatesse au cours de
multiples opérations d’excavation sous-marines.

L’objectif et le projet

A Cala Ponte, tout près de Polignano a Mare, s’étend un bassin portuaire réalisé au début des années 1970. Bordé par deux jetées, cette aire est aujourd’hui presque entièrement abandonnée.
L’excavation différée de plusieurs bancs rocheux en fond de bassin reste la raison principale de cette désaffection. Le chantier du port, qui prévoit la réalisation d’un quai pour le yachting, est un aspect essentiel du renouveau touristique promu avec ardeur par la municipalité de Polignano a Mare. Les communes voisines d’Alberobello, de Castellana Grotte, de Conversano et de Monopoli lui emboîtent le pas. En effet, en dépit d’un incommensurable patrimoine historique, environnemental et culturel, malgré de formidables conditions climatiques tout au long de l’année, la bande côtière, au sud de Bari, a toujours souffert d’une carence chronique en matière d’initiatives entrepreneuriales dans le secteur du tourisme, et plus particulièrement de la navigation de plaisance. Au sud de Bari, les attentes en termes d’équipements portuaires de tourisme ne sont pas satisfaites. Les ports voisins de Mola di Bari et de Monopoli sont déjà en surcapacité. Le port de Polignano pourrait constituer le début d’une solution. S’agissant des opérations d’aménagement du bassin portuaire existant, il conviendra de procéder avec d’infinies précautions, car le territoire concerné reste un espace sensible du point de vue environnemental.

Le port aujourd’hui

Le port de Polignano a Mare est classé port d’importance économique régionale et interrégionale. Situé sur la localité « Cala Ponte », à environ 2 km au Nordouest de l’agglomération, dans un quartier périphérique compris entre le centre urbain (au sud-est) et la zone touristico-résidentielle (au nord-ouest), le port est idéalement relié au coeur de ville de Polignano, et desservi par les grandes voies de communication extra-urbaine (route nationale n. 16), grâce aux pénétrantes réalisées à la faveur du plan de modernisation porté par l’ANAS. La structure portuaire actuelle est constituée d’un môle extérieur divisé en deux branches d’une longueur totale de 197 m, et d’un môle intérieur d’une longueur de 85 m, qui délimitent une embouchure d’une largeur de 110 m environ. On peut voir des quais d’amarrage, plutôt rudimentaires d’ailleurs, sur quelques tronçons des môles extérieur et intérieur. Les fonds à l’intérieur du port, et tout au long de son périmètre, sont très bas. En plusieurs endroits du bassin, on trouve des sèches faites de roche calcaire (caractéristique du profil côtier de ce territoire). Au chapitre des vents et des vagues, il faut savoir que ce petit port est particulièrement exposé au sirocco, en vent dominant, qui lorsqu’il souffle violemment, rend inutilisable tout le miroir d’eau intérieur. Le mistral provoque régulièrement d’imposants coups de mer qui peuvent submerger assez facilement le môle extérieur. Il faut dire que le parapet ne dépasse pas 2,50 m de hauteur. En outre, l’embouchure est si large (115 m d’ouverture) que, lors du passage de la houle, elle éclipse la partie située à l’arrière du môle intérieur dont les fonds ne sont pas adaptés à l’amarrage des barques.
Cette exposition aux vents et aux vagues, associée à l’insuffisance des structures de protection du bassin portuaire, génère une forte agitation interne qui, conjuguée au danger constitué par les bas-fonds et les sèches, représente une sérieuse limite à l’utilisation du port, essentiellement praticable au cours des mois d’été et uniquement pour les petites embarcations. Pendant les mois d’octobre à mai, période de l’année où les coups de mer sont particulièrement fréquents, le port est déclaré inutilisable.

Les nouveaux projets d’ouvrages

En ligne générale, le gros oeuvre concerne le prolongement des môles extérieur et intérieur, l’embouchure, l’accessibilité nautique, les ponts flottants, la géométrie et la typologie des ouvrages de berge. Les fonds du bassin portuaire feront l’objet de travaux d’excavation pour faciliter l’accès et la sécurité des manoeuvres des embarcations de différentes dimensions, ainsi que l’agrandissement des quais d’amarrage actuels. Les travaux
d’excavation, en particulier, concerneront plusieurs secteurs : la portion de bassin comprise entre l’actuelle embouchure et la pointe du môle extérieur (4,5 m de profondeur environ) ; la bande centrale du bassin (3,5 m de profondeur) ; la bande du bassin délimitée par le bras intérieur à l’est et par le trait côtier au Sud (2,5 m de profondeur) et enfin une partie plus à l’intérieur, localisée à l’ouest du bassin et destinée aux embarcations plus petites (1,5 m de profondeur). Les opérations d’approfondissement des fonds se dérouleront en même temps que les travaux d’élargissement, d’aménagement et de construction des nouveaux quais d’amarrage, le long des môles extérieur et intérieur.

Dragage, volumes et typologies des matériaux dragués

En ligne générale, les fonds du port de Polignano a Mare sont essentiellement rocheux, recouverts d’un amas sableux, plus
ou moins fin, situé essentiellement au milieu du bassin et près de l’embouchure actuelle.
Les résultats des sondages géognostiques réalisés dans la zone portuaire concernée par le chantier, ont permis d’établir une répartition typologique des matériaux à draguer telle que suit : 1) matériau sablonneux de fin à moyen en surface,
2) matériau calcaire compact.
Avant de déblayer la roche, il s’agira d’extraire une bonne partie de la couche fine et moyenne de l’amas de sable.
L’opération aura lieu dans plusieurs sections de la zone portuaire afin d’atteindre le bon niveau d’approfondissement des fonds. La nature essentiellement calcaire du matériau dragué le rend propice à une utilisation postérieure. Dans l’intervalle, il sera stocké à même le sol, dans une portion du chantier qui servira plus tard de parking automobile. La plus grande partie de ce matériau sera utilisée comme remblai dans la construction de nouvelles infrastructures (quais, môles, etc..).

Modalités des travaux d’excavation

Le dragage des déblais sablonneux pourra s’opérer grâce à une drague aspiratrice/ refoulante. Les travaux d’excavation rocheuse seront assurés par deux brise-roches hydrauliques Indeco : un HP 5000 monté sur un su CAT 325D et un HP 7000 monté sur un CAT 330D. Il est prévu de déblayer 40.000 m3 de matériau en 4 mois de travail. Trani Scavi utilise des brise – roches Indeco depuis plus de 25 ans. Elle possède notamment un Indeco HP 3000, un HP 500 et un HP 1800.
Indeco a toute la confiance de Trani Scavi.

Le chantier en bref

Client Principal :
Cala Ponte SpA, Noci BA
Association Temporaire d’Entreprises composée de :
• Cooperativa San Martino
Chioggia VE – spécialiste en ouvrages maritimes
• Trani Scavi SaS
Trani BA – Spécialiste en travaux d’excavation
• Valerio General Costruzioni Srl
Margherita di Savoia FG – Spécialisée dans les travaux de génie civil publics et privés

Designer et coordinateur de projets auprès de Cala Ponte SpA
Giuseppe Lamanna

Responsable technique de chantiers auprès de la cooperativa San Martino
Luca Gallo

Responsable de chantier pour la démolition sous-marine auprès de Trani Scavi
Francesco Pertout